L'AUTRE GALERIE

KiKo​


Manuel Fernandez, alias KiKo, est un artiste français né en 1985 à Martigues, dans cette commune proche de Marseille surnommée la « Venise Provençale » qui lui inspire ses couleurs méditerranéennes et plus particulièrement cet orange brulant qui inonde nombre de ses œuvres.

KiKo a le goût du dessin et de la peinture depuis toujours. Il dessine comme il respire. D’un seul trait affirmé, il crayonne les émotions qu’ils n’expriment pas avec des mots. KiKo se construit ainsi un univers imaginaire où l’enfance qui y suspend son vol lui inspirera toute son œuvre.

KIKO HOPE

KiKo dessine au fusain, à main levée sur la toile et refuse d’utiliser le pochoir. C’est à la bombe et à la peinture projetée qu’il réalise, avec une prudence extrême pour préserver le dessin, ses sublimes fonds aux couleurs souvent primaires. Sur l’esquisse au fusain, il pratique ensuite l’encrage et repasse à l’encre de Chine chaque trait de fusain au pinceau.

Si KiKo finit ses toiles par une couche de résine apportant une ultra-brillance à ses toiles, c’est pour nous rappeler que l’essentiel se trouve toujours sous le vernis de l’apparence

TOILE 50×70 cm ENCADREE

En savoir plus

KIKO LA FLEUR

KiKo dessine au fusain, à main levée sur la toile et refuse d’utiliser le pochoir. C’est à la bombe et à la peinture projetée qu’il réalise, avec une prudence extrême pour préserver le dessin, ses sublimes fonds aux couleurs souvent primaires. Sur l’esquisse au fusain, il pratique ensuite l’encrage et repasse à l’encre de Chine chaque trait de fusain au pinceau.

Si KiKo finit ses toiles par une couche de résine apportant une ultra-brillance à ses toiles, c’est pour nous rappeler que l’essentiel se trouve toujours sous le vernis de l’apparence.

TOILE 60×73 cm ENCADREE

En savoir plus

KIKO TENDRESSE

KiKo dessine au fusain, à main levée sur la toile et refuse d’utiliser le pochoir. C’est à la bombe et à la peinture projetée qu’il réalise, avec une prudence extrême pour préserver le dessin, ses sublimes fonds aux couleurs souvent primaires. Sur l’esquisse au fusain, il pratique ensuite l’encrage et repasse à l’encre de Chine chaque trait de fusain au pinceau.

Si KiKo finit ses toiles par une couche de résine apportant une ultra-brillance à ses toiles, c’est pour nous rappeler que l’essentiel se trouve toujours sous le vernis de l’apparence.

TOILE 60×73 cm ENCADREE

En savoir plus

 KIKO LES PAPILLONS

KiKo dessine au fusain, à main levée sur la toile et refuse d’utiliser le pochoir. C’est à la bombe et à la peinture projetée qu’il réalise, avec une prudence extrême pour préserver le dessin, ses sublimes fonds aux couleurs souvent primaires. Sur l’esquisse au fusain, il pratique ensuite l’encrage et repasse à l’encre de Chine chaque trait de fusain au pinceau.

Si KiKo finit ses toiles par une couche de résine apportant une ultra-brillance à ses toiles, c’est pour nous rappeler que l’essentiel se trouve toujours sous le vernis de l’apparence.

TOILE 50×70 cm ENCADREE

En savoir plus

0